31 octobre 2012

Salade de chou-fleur et de pousses d'épinards



Une variation sur la Salade de pommes de terre au fenouil de Vegan Planet, avec des légumes de saison. La sauce au citron et à l'aneth va merveilleusement bien avec le chou-fleur. Je ne sais pas comment je vais faire quand il n'y aura plus d'aneth au marché. Hiberner, peut-être, jusqu'à la fonte des neiges.
 
chou-fleur cuit à la vapeur (pas trop, il faut qu'il soit juste tendre)
avocat bien mûr
oignon doux, haché
pommes de terre
pousses d'épinards
plein d'aneth hachée
 
sauce avec moutarde, plein de citron, huile d'olive (ou autre), sel
 

29 octobre 2012

Piment cerise et salamandres

Chers lecteurs, je vous informe que vous pouvez à présent retrouver Do you speak vegan sur le site Cherry Pepper, qui est un agrégateur de blogs vg, et où vous trouverez donc des tas de recettes et d'articles en provenance de tout plein de super blogs français et francophones.

Le site édite également un e-magazine trimestriel avec des rubriques comme "Sport", "Bien-être", "Cuisine", "Mode", des tests de produits, des interviews, une BD...

Ce mois-ci, un dossier très complet sur un sujet sensible, l'huile de palme, des articles sur Sea Shepherd, les Slutwalks, les anti-corridas, les taouages véganes, la coloration au henné, des recettes d'automne...
 
 
 
 
 
A part ça, ce week-end, j'étais bénévole au Festival Salamandre en Suisse, près de Lausanne. La Salamandre ("La revue des curieux de  nature"), c'est une super revue suisse sur la nature et les animaux, moins marrante que sa cousine française La Hulotte ("Le journal le plus lu dans les terriers"), mais avec beaucoup de très belles photos et dessins couleur et des articles souvent très bien écrits.
 
 

 
 
 
Au programme du Festival, projection de films, débats, activités pour les enfants, associations, expos photos, dessins et sculptures (très beaux animaux en papier d'Anne-Lise Koehler), ciné-transat, stands divers et variés, restauration, bar, et un concert le samedi soir.
 
 


 Oui, c'est bien de la neige qu'on voit sur la banderole...
 
 
Tout à fait par hasard, j'ai été affectée à la cuisine, où j'ai épluché des coings, farci des pâtissons, fait des tartes aux pommes, épépiné des potimarrons, coupé des oignons, dressé des desserts, lavé de monstrueuses marmites à soupe, et nettoyé par terre (beaucoup). J'ai transporté des bols géants de pâte à pizza au milieu des bourrasques de neige, traîné des poubelles de compost plus lourdes que moi, pris des bains de vapeur brûlante devant les fours, me suis fait des ampoules en pelant les coings et des courbatures en battant de la crème (de vache, hélas), et la nuit, on a dormi dans un abri anti-atomique, grande spécialité helvétique.
 
 

 

 
 
 
Chaleureux, non ? Sur la photo, il manque la dame qui toussait juste au-dessus, le gars du matelas d'à côté qui m'a draguée pendant un certain temps avant qu'on s'endorme, et le monsieur qui ronflait quelque part à l'étage du haut. Bon, en bref, on s'est bien marrés. Après ça, je suis rentrée chez moi au milieu des flocons, je me suis couchée, et j'ai dormi 10h d'affilée.
 
Quand je serai de nouveau en forme, il se pourrait que je vous fasse des tartes au citron meringuées. Depuis le temps que j'en parle...

24 octobre 2012

Moelleux banane - chocolat blanc


C'est une recette que je faisais souvent avant, avec des oeufs et tout, dans mon autre vie pré-véganisme, et l'association banane-chocolat blanc est assez irrésistible. Comme les bananes remplacent parfaitement les oeufs et qu'on trouve facilement du chocolat blanc sans produits laitiers sur plusieurs sites de vente en ligne, c'était le moment de s'y remettre. Les enfants adorent, et les (très) grands garçons aussi.
 
 


260 g de farine blanche
1 sachet de levure chimique
100 g de sucre blond
100 g de chocolat blanc haché ou en pépites
(ici la marque Sweet William, bien aussi, les pépites ou les tablettes Vantastic Foods. Eviter absolument le Plamil, qui n'a tout simplement aucun goût)
sel
 
2 grosses bananes bien mûres
20 cl de lait végétal
6 cl d'huile de colza ou de pépins de raisins
2 c. à soupe de compote de pommes non sucrée (ou 2 cl d'huile supplémentaires)
1 c. à café d'extrait de vanille
 
Préchauffer le four à 180 °C, chaleur tournante si vous avez.
 
Mélanger la farine, le sel, la levure et le sucre. Ajouter le chocolat blanc et bien mélanger pour enrober les morceaux de chocolat de farine
 
Ecraser les bananes à la fourchette pour obtenir une purée fine. Ajouter l'huile et la compote, puis le lait et la vanille. Bien mélanger.
 
Verser d'un coup sur les ingrédients secs et mélanger rapidement, juste assez pour incorporer la farine.
 
Répartir dans des petits moules en silicone ou anti-adhésifs (remplir aux trois quarts). J'ai utilisé des moules en silicone en forme de coeur, mais on n'y voit plus grand-chose une fois que c'est cuit et que ça a levé. Et qu'on prend la photo de profil vite fait le soir dans sa cuisine. Bref...
 
Cuire 30 minutes (ou moins si vos moules sont vraiment petits. Il faut que le dessus soit bien doré) à 180 °C. Laisser refroidir quelques minutes puis démouler et laisser refroidir complètement sur une grille.
 
Aussi bons le lendemain. Le surlendemain, je ne sais pas, ils ne durent jamais aussi longtemps.
 

22 octobre 2012

Sauce à l'aneth, aux échalotes et à la crème

Je suis totalement raide dingue de cette sauce. Sur des pâtes, du tofu grillé, des pommes de terre cuites au four ou à la vapeur, elle est toujours aussi bonne, et prête en quelques minutes.
 
 
 
Avec des linguine, du tofu grillé à la poêle et de l'avocat
 
 
 
(pour 4 personnes)
 
 
2 grosses échalotes
20 cl de crème Bjorg Soja Cuisine
8 cl d'eau
2 cl de jus de citron
1 bouquet d'aneth
1 c. à café d'huile végétale
sel
 
 
Hacher les échalotes et faire revenir dans l'huile dans une petite casserole. Quand elle commence à dorer, saler, ajouter le jus de citron (vos échalotes vont devenir toutes roses !) et laisser réduire à feu doux. 
 
Ajouter la crème, mélanger, puis ajouter l'eau, bien mélanger à nouveau, puis laisser réduire jusqu'à ce que la sauce ait épaissi. Hacher l'aneth et ajouter à la sauce. Maintenir au chaud, ou réchauffer au moment de servir.
 
 
 
 
 
 
Sur une pomme de terre cuite au four (percer quelques trous, frotter avec un peu d'huile, saler et cuire 1h à 180 °C)

 



Avec des gnocchis


21 octobre 2012

Mes livres : le soja, le tofu et le seitan

Oui, j'ai aussi des livres de cuisine en français ! Quelques-uns, en tout cas, et je n'ai pas encore beaucoup exploité celui-ci, mais il contient au moins la merveilleuse recette du tofu sauté passe-partout, qui apparaît dans mon assiette à peu près une fois par semaine à midi quand je n'ai rien de prêt à manger.
 
 
 
 
Le livre est divisé en plusieurs chapitres :
 
- tofus fouettés aus fruits
- salades
- sauces et dips
- tartinades
- soupes et potages 
- plats principaux
- desserts
 
+ recettes à base de seitan.
 
L'auteur, Colombe Plante (je me demande toujours si c'est un pseudo, tellement ça semble trop beau pour être vrai), est canadienne.

18 octobre 2012

Gratin de butternut aux châtaignes et à la sauge

Un gratin fondant et crémeux qui regroupe les plaisirs de l'automne, courge butternut toute douce mais relevée d'un peu de poivre, tendres châtaignes, champignons, oignons caramélisés, et de la sauge pour réveiller un peu le tout.

Si vous avez un four à chaleur tournante, il ne faut surtout pas l'utiliser pour rôtir la courge (et probablement pour aucun autre légume cuit de cette façon). J'ai testé une fois, et ma courge s'est lamentablement desséchée, tandis qu'en utilisant la convection classique, elle devient très tendre et totalement irrésistible.

Pour un repas de fête, faites cuire la courge dans un grand plat, puis répartissez-la dans des petits plats à four individuels avant d'ajouter les autres ingrédients.





(pour 3 à 4 personnes)

1/2 courge butternut de taille moyenne
250 g de champignons de Paris (ou autres, mais là je n'y connais rien alors je vous laisse choisir)
250 g de châtaignes cuites (à l'eau si faites maison, pas grillées, elles seront trop dures)
1 gros oignon jaune
15 cl de crème de soja Bjorg Soja Cuisine
1 c. à café de sauge séchée réduite en poudre (ou sauge fraîche hachée si vous avez)
poivre noir
muscade
sel
huile d'olive

Préchauffer le four à 190 °C, mode convection classique. Peler la courge à l'épluche-légumes, elever les graines et couper en tranches d'environ 2 cm d'épaisseur.



Couper en dés à peu près identiques. Mettre dans un plat à four, 1 c. à soupe d'huile, bien mélanger pour répartir l'huile, saler au sel fin, poivrer, et remélanger.

Cuire 40 minutes à 190°C. La courge doit être très tendre.


Pendant ce temps, faire revenir l'oignon haché dans un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce qu'il commence à brunir et à caraméliser. Ajouter les champignons coupés en rondelles et faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Saler.
Répartir les châtaignes sur la courge dans le plat, éventuellement coupées en 2 ou 3.


Ajouter les champignons cuits.


Râper de la noix de muscade sur les légumes. Saupoudrer avec la sauge. Terminer avec la crème de soja. Saler légèrement.


Remettre au four à 180 °C pendant 20 minutes. Servir bien chaud avec une céréale, des pommes de terre vapeur ou en purée, du tofu ou du tempeh grillé...

17 octobre 2012

Pudding noix de coco-chocolat (Family Fresh Cooking)

Pour continuer avec les trucs réconfortants et un poil régressifs, un autre genre de pudding au délicieux petit goût de chocolat au lait. Normalement, il s'agissait d'une sorte de gâteau-pudding, un poridge pris en gâteau une fois refroidi (je me comprends, mais je dois bien être la seule). Enfin bref. Dans la recette, il y avait de la farine de coco, et de la farine d'avoine, et j'en avais pas, alors j'ai voulu feinter en passant des flocons d'avoine et de la noix de coco râpée au moulin à café.

Bon. Ca avait à peu près un air de farine, mais apparemment les capacités d'absorption et de solidification doivent être différentes, parce mon pudding n'a jamais atteint le stade du coupable. J'ai réduit la quantité de liquide, mais rien à faire, c'était pareil. En tout cas, coupé ou pas, c'est très bon. S'il s'avère que vous en avez, vous, de ces farines, jetez un oeil aux quantités de liquide de la recette originale, plus importantes qu'ici.

Vous pouvez servir ce pudding au petit déj avec des fruits frais, ou en dessert accompagné de volutes de chantilly.

La recette vient du si beau site Family Fresh Cooking auquel j'ai déjà récemment piqué une recette de crumble d'automne tout à fait excellente.




120 g de noix de coco rapée, moulue
80 g de flocons d'avoine moulus
15 g de cacao
1/2 c. à café de levure chimique
240 g de lait de coco (light si vous avez)
350 g d'eau
60 g de chocolat noir
60 g de sucre roux
1/2 c. à café d'extrait de vanille

Mettre les ingrédients secs sauf le chocolat dans une casserole. Mélanger à part l'eau et le lait de coco, et incorporer petit à petit au reste.

Cuire à feu doux jusqu'à ce que le mélange ait épaissi.Ôter du feu, et ajouter le chocolat haché ou râpé avec une râpe à gros trous. Verser dans un saladier ou des petits bols individuels et servir froid.

Si vous avez pris l'option farines, moulez votre pudding dans un plat légèrement graissé, laissez refroidir et durcir, puis coupez en carrés ou en rectangles.

14 octobre 2012

Smoothie du dimanche

 


Un petit smoothie d'automne tout pleine de bonnes choses : des fruits, forcément, mais aussi de la purée de cacahuètes (zinc, manganèse, cuivre et vitamine B3) et des graines de chia (fibres, omégas 3 et vitamine E).


(pour 2 verres)

1 grosse banane bien mûre
1 pomme Elstar
1 poignée de framboises, fraîches ou congelées
1 c. à café de sirop d'agave
1 c. à café de jus de citron
1 c. à café de graines de chia
1 c. à soupe de purée de cacahuètes (Jean Hervé en mag bio)
1/2 verre d'eau

Peler la banane, éplucher la pomme, passer tout ça au blender et déguster.

12 octobre 2012

Ragoût de seitan aux champignons

Je ne sais pas comment c'est chez vous, mais ici, il pleut. Pas l'une de ces petites bruines bretonnes si rafraîchissantes, mais plutôt dans la catégorie seaux d'eau, cordes, hallebardes, chats, chiens, veaux, vaches et autres mammifères poilus. Mes bottes en caoutchouc sont ravies de pouvoir sortir presque tous les jours. Moi, je passe mes journées à bailler et à rêver bikinis et sable fin, et j'ai soudain des envies de purée de pommes de terre et de plats en sauce...



(pour 2 personnes)

300 g de seitan maison, ou le Seitan Gourmet Grill de Lima. Fuyez comme la peste celui de Soy
250 g de champignons de Paris (ou autre)
2 carottes moyennes
1 oignon moyen
1 grosse gousse d'ail
1 branche de céleri
1 c. à café bombée de bouillon de légumes en poudre Rapunzel (version salée ; si le vôtre est non salé, il faudra rajouter un peu de sel)
2 c. à café de tamari
1/2 c. à café de thym
2 c. à café de farine
8 cl de vin blanc sec
1 feuille de laurier
40 cl d'eau
huile d'olive

persil haché pour servir

Emincer l'oignon, et faire revenir dans un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'il soit doré. Ajouter l'ail écrasé, faire revenir encore une minute, puis ajouter les champignons coupés en 2 ou en 4 selon leur taille.

Quand ils sont bien dorés, ajouter les carottes en rondelles et le céleri émincé. Faire revenir encore 5 minutes, puis mouiller avec le vin blanc et laisser réduire.

Huiler très légèrement une poêle, couper le seitan en cubes, et faire dorer pendant 10 minutes environ en tournant bien les cubes régulièrement.

Ajouter aux légumes, avec le thym, le laurier, le bouillon en poudre, le tamari et la farine. Bien mélanger, puis verser l'eau, couvrir et laisser mijoter 20 minutes.

Servir saupoudré de persil avec de la purée de pommes de terre, des nouilles ou de la polenta.

10 octobre 2012

Dîner d'automne et gomasio maison

 


Salade de chou blanc et carottes râpés, vinaigrette au citron et au sirop d'agave, céleri-branche, avocat, pomme Elstar, menthe fraîche et gomasio maison, tout ça accompagné d'une galette de céréales aux champignons Céréalpes.
 
 
Gomasio :
 
50 g de graines de sésame
8 g de sel de mer
 
Mettre le sel et le sésame dans une petite casserole et faire griller à feu doux en remuant constamment. Passer au moulin à café pour obtenir une poudre pas trop fine.
 
Stocker au frais dans un bocal en verre, et utiliser pour saler céréales, légumes... Le sésame est riche en calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, manganèse, cuivre et vitamine B1.
 
 
 
 
 

6 octobre 2012

Bread pudding

Malgré un côté moyennement photogénique, ce pudding est une excellente façon d'utiliser du pain rassis et de le transformer pronto en un dessert simple et réconfortant.




200 g de pain de campagne rassis
50 cl de lait de soja ou d'amandes
20 cl de crème de coco
2 c. à soupe de fécule de tapioca ou d'arrow-root
100 g de sucre blond
1/2 c. à café de poudre de gousse de vanille
1 c. à café d'extrait de vanille
1 c. à café de cannelle
margarine végétale

Préchauffer le four à 180 °C (chaleur tournante si vous avez).

Couper le pain en tranches, beurrer très légèrement chaque tranche avec la margarine, couper en gros morceaux et mettre dans un plat à four.
 
Délayer la fécule avec la crème de coco, puis ajouter le reste des ingrédients. Mélanger jusqu'à ce que le sucre soit dissous, puis verser le mélange sur les morceaux de pain dans le plat, et cuire 40 minutes à 180 °C.
 
 
 
 
Servir tiède ou froid. Vous pouvez ajouter des pépites de chocolat, des amandes, des noix...
 
 

2 octobre 2012

Koftas d'azukis et crème d'avocat à la menthe dans un pain pita

 
 
 
Je sens que ce sandwich vous inquiète. Pas de panique. Nous avons ici des koftas, boulettes épicées traditionnellement faites avec de la viande et de la mie de pain, remplacées par des haricots azukis et du boulghour (tout à fait le genre de truc que les omnivores pensent qu'on mange à longueur de journée). Boulettes accompagnées d'avocat mixé (bon, écrasé pour moi, j'avoue, j'ai eu une petite flemme) avec de la menthe fraîche, de tranches de pommes (on ne grimace pas, ça n'est pas évident au premier abord, mais ça va sacrément bien avec le reste), et tout ça bien rangé dans une pita maison sortant du four. Convaincu ? Non ? Tant pis...
 
Si vous êtes courageux mais pas téméraire, vous pouvez aussi faire les boulettes toutes seules. J'ai modifié une recette de cet affreux grand livre vert acheté il y a des années dans les bacs de soldes d'un supermarché.
 
 
 
 
J'ai découvert récemment qu'il s'agirait en fait de la traduction française du Complete Book of Vegetarian Cooking.
 
 
 
 
Ca donne déjà plus envie, hein ? Dedans il y a plein de recettes végétaliennes, et d'autres faciles à végétaliser, comme celle-ci où j'ai remplacé les oeufs par des graines de lin moulues + de l'eau. J'ai aussi remplacé une partie de la chapelure par des flocons d'avoine, ajouté du jus de citron et triplé les quantités d'épices.
 
 
Pour quatre pitas :
 
2 avocats bien mûrs
menthe fraîche
1 à 2 pommes croquantes et acidulées, comme des Granny Smith
 
 
 
Koftas
 
60 g de haricots azukis secs
1 morceau d'algue kombu (facultatif)
1 feuille de laurier
1/2 oignon
sel
 
170 g de boulghour cuit avec 2,5 fois son volume de bouillon de légumes
60 g de chapelure
60 g de petits flocons d'avoine
1 oignon
2 gousses d'ail
3 c. à café de graines de lin moulues + 8 cl d'eau tiède
2 c. à café de jus de citron
1 petit bouquet de persil plat (ou de coriandre si vous aimez), haché
3 c. à café de cumin en poudre
3 c. à café de coriandre en poudre
sel fin, poivre
huile d'olive
 
La veille, faire tremper les haricots dans un saladier d'eau.
 
Le lendemain, les égoutter, les rincer, mettre dans une cocotte-minutes avec 1 c. à café de gros sel, le laurier, l'oignon coupé en morceaux et l'algue kombu. Couvrir d'eau (environ 1 litre), fermer et laisser cuire 45 minutes à partir de la mise sous pression.
 
Egoutter dans une passoire une fois qu'ils sont cuits. Mélanger les graines de lin moulues et l'eau tiède et laisser reposer.
 
Hacher l'oignon, et faire revenir dans un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'il commence à dorer. Ajouter l'ail écrasé, et laisser cuire encore une minute. Saler. Mettre dans un grand saladier avec les haricots cuits, les épices, le jus de citron, le persil et le mélange eau-graines de lin qui doit maintenant avoir une consistance gélatineuse.
 
Ecraser le mélange au presse-purée. Ajouter ensuite le boulghour, la chapelure et les flocons d'avoine, et bien mélanger. Si c'est trop sec, ajoutez un peu d'eau. Bien saler, poivrer, et mettre au frais au moins une heure.
 
Former des petites boulettes applaties, et faire dorer à la poêle à feu doux avec un peu d'huile d'olive, environ 10 minutes de chaque côté.
 
 
 
 
Pitas
 
Former 4 boules de pâte à pain et étaler au rouleau sur une surface farinée pour obtenir une galette assez plate.
 
 
 
 
Badigeonner d'huile d'olive et cuire au four à 210 °C jusqu'à ce que le dessus commence à dorer. Laisser refroidir, puis couper en deux avec un petit couteau bien aiguisé.

 


Mixer la chair des avocats avec la menthe fraîche. Ne pas saler.




Etaler la crème d'avocats dans les pitas, couvrir de tranches de pomme, puis répartir les boulettes de haricots par-dessus. J'ai testé chaud, c'est peut-être bon aussi froid.